Ecole de Production Automobile de LENS

Pour rejoindre l’EPAL, il faut d’abord réaliser une journée découverte sous la forme d’un stage de 1 jour à l’atelier. Il suffit de contacter l’EPAL pour la planifier. Durant ce stage, le jeune est placé en condition réelle de formation EPAL, et un échange avec le jeune, l’encadrement, et le responsable légal sur les motivations à rejoindre l’EPAL a lieu en fin de journée. Ces journées découvertes sont possibles tout au long de l’année.

Si le jeune est retenu, il intègre mi-juin l’EPAL pour une période d’immersion sous la forme d’un stage intensif de 3 semaines à l’atelier. Cette période fait l’objet d’un suivi régulier sur les aptitudes professionnelles, l’intégration et le projet du jeune. A l’issue de ces 3 semaines, si la période a été satisfaisante pour le jeune et pour l’EPAL, il peut s’inscrire à l’EPAL pour la rentrée qui a lieu la dernière semaine d’août.

Quel diplôme ?
L’EPAL prépare au Certificat d’Aptitudes Professionnelles (CAP) Maintenance des véhicules option A voitures particulières. Il peut s’obtenir en deux ou trois ans, en fonction du positionnement du jeune sur le niveau scolaire et technique. 

EPAL : Ecole ou entreprise ?

L’EPAL est une école, qui accueille des jeunes sous statut scolaire et leur dispense une formation initiale. Contrairement à l’alternance, il n’y a pas de rémunération.

L’EPAL est également une entreprise puisque ses services sont réalisés sur des véhicules clients, particuliers ou professionnels.

Contenu de la formation à l’EPAL

A l’EPAL, le volume horaire est de 35 heures par semaine, 40 semaines par an (dont 2 à 3 semaines en stage en entreprise). 2/3 du temps est consacré à la pratique en atelier. Les premières semaines, les bases sont acquises sur les véhicules pédagogiques de l’EPAL, puis les jeunes passent progressivement sur la production et apprennent sur des véhicules client, encadré par un maître-professionnel. L’élève apprend ainsi en un même lieu la pratique du métier et sa théorie.

Les enseignements généraux sont dispensés par petits groupes de 5 à 8 jeunes maximum. Chaque jeune a la possibilité de solliciter un formateur pour du renforcement individuel dans une matière.

Et après l’EPAL ?

Suite à l’obtention du CAP à l’issue du parcours à l’EPAL, le jeune a le choix entre la recherche d’un emploi dans un secteur qui recrute ou la poursuite de formation dans un domaine qui évolue rapidement. En cas de poursuite, il est possible de s’inscrire en Bac Professionnel Maintenance des Véhicules (passerelle possibles avec le poids lourd) en alternance ou en lycée professionnel ; ou de faire un certificat de qualification professionnelle (CQP) en alternance.

Frais de scolarité à l’EPAL
Une participation de 150€ / an est demandée pour les frais de scolarité. Une solution de restauration est mise à disposition grâce au Lycée Saint Paul de Lens ; l’EPAL refacture ensuite les repas à la famille. Les tenues de travail, fournitures scolaires, et l’outillage sont fournis par l’EPAL.  

Comment est financée l’EPAL ?
L’EPAL est financée par un fonds européen appelé FSE, par une subvention de l’État, par la taxe d’apprentissage (impôt dont les entreprises peuvent choisir l’EPAL comme bénéficiaire, éligible aux 13% de la taxe d’apprentissage appelé aussi « solde de la taxe d’apprentissage »), et enfin via le bénéfice dégagé par la production réalisée à l’atelier.